Revendre son investissement EHPAD

EHPAD : Placement à long terme

Les exploitants vous le diront, un lit en résidence médicalisée est destiné à reverser un loyer pérenne, pas forcément à être revendu dans l’immédiat… Toutefois, la question peut se poser dans un certain nombre de cas, notamment lorsque l’achat a été réalisé grâce à un dispositif de type Censi-Bouvard, dont l’intérêt fiscal est limité dans le temps.

De plus, le remboursement de TVA est définitivement acquis au bout de la 20ème année… En cas de revente du lot avant cette date, l’administration fiscale sera en mesure de demander la restitution de son propre remboursement lors de l’acquisition de l’EHPAD.
En cas d’acquisition en loi Censi-Bouvard, une seconde période d’immobilisation est demandée : cette loi oblige l’investisseur a garder en location au minimum 9 ans. A défaut, l’avantage fiscal perçu au fil des années devra être restitué.

Un marché de la revente EHPAD de plus en plus dynamique

Le marché d’occasion de l’EHPAD est actif. Plusieurs sociétés se partagent aujourd’hui le créneau de la résidence EHPAD d’occasion, avec des prix situés entre -10% et +10% du prix d’achat neuf.

Il y a un vrai engouement pour l’EHPAD, d’autant que l’offre est appelée à se raréfier. Toutefois, là aussi il convient d’être prudent et de vérifier que le bail n’arrive pas bientôt à échéance, avec le risque d’une baisse des loyers, ou que de couteux travaux à la charge du propriétaire ne soient prévus à terme.

La fiscalité de la revente EHPAD

La vente d’un bien en EHPAD est soumis à la taxation classique des plus values immobilières.  Afin d’alléger l’impôt, des abattements pour durées de détention sont prévus. Vous souhaitez revendre votre EHPAD ? Contactez-nous.