La nue propriété privée : Investir en nue propriété dans l’ancien

Les deux investissements proposées en nue propriété gardent le même principe du démembrement de propriété : un investisseur acquiert le droit de la nue propriété pendant qu’une autre personne détient l’usufruit pendant une durée déterminée.

La différence réside sur le type d’usufruit : d’un côté, l’usufruitier est un bailleur social qui garde l’usufruit pendant 15 ans. De l’autre, l’usufruitier est une personne physique se gardant l’usufruit jusqu’à son décès.

https://images.lesechos.fr/archives/2015/lesechos.fr/05/04/02146783028_web.jpg

Prise de contact

Vous avez une question ou une demande à nous formuler ? Nous sommes à votre disposition

Please wait...

Les avantages de l’achat en nue propriété :

  • Vous achetez la nue-propriété d’un bien et bénéficiez ainsi d’une décote importante sur son prix.
  • Vous échappez aux lourdeurs de la gestion locative et bénéficiez d’un cadre fiscal attractif :
    • Economie des impôts et prélèvements sociaux normalement collectés sur les loyers perçus
    • Plus value : prix d’acquisition est celui de la pleine propriété au moment de l’achat de la nue propriété
    • Frais de notaire : calculés sur la nue propriété
    • Taxe foncière : payée par l’usufruitier

Les avantages du démembrement de propriété privé :

  • Si le vendeur est encore en vie a la fin de l’usufruit temporaire et s’il occupe le bien : vous percevez une rente mensuelle jusqu’au décès de l’usufruitier
  • Si le vendeur est encore en vie a la fin de l’usufruit temporaire et n’occupe pas le bien : vous récupérez la pleine propriété du bien
  • Si le vendeur est décédé avant le terme de l’usufruit fixé initialement : vous êtes plein propriétaire mais versez un complément de prix équivalent au montant de l’usufruit non consommé, aux héritiers.

Investir dans l’immobilier ancien :

Contrairement à l’investissement en nue propriété avec bailleurs sociaux où les immeubles sont neufs, cette solution est réservée à l’immobilier ancien, dans des zones foncièrement tendues (centre de Paris, grandes métropoles, villes touristiques) :

  • Gain d’environ 10% par rapport au prix du neuf
  • Emplacement d’exception : Quartiers résidentiels recherchés,…
  • Rareté
  • Liquidité : ces biens prisés font l’objet d’une demande constante sur le marché immobilier.